nutrition

Le trésor des graines germées

Aujourd’hui, j’ai envie de vous raconter l’histoire de mon amie la graine germée !

Une amie fort intéressante, car c’est une bombe de vitamines, de minéraux et de protéines qui vous revitalise comme personne ! Et en plus d’être vivante, c’est LE super aliment le moins cher et le plus efficace. Voici donc son histoire :


Il était une fois, une princesse endormie, qui attendait patiemment le baiser d’un prince pour se réveiller… (« jusque là, classique ! », me direz-vous.)

(Oui mais voilà…les acteurs sont d’un nouveau genre ! ) Il s’agissait de la princesse Graine et du prince de l’Eau.

Eh oui car dit comme cela, on réalise soudain qu’une graine est une forme de vie endormie

…qui attend d’être réveillée par le baiser d’un prince : l’eau !

A l’état brut elle n’est pas digeste, c’est une forteresse gardée par des inhibiteurs d’enzymes qui veillent sur le trésor que sont les nutriments – qui attendent d’être activés. Si vous mangez la graine telle quelle, ses inhibiteurs d’enzymes vont empêcher vos enzymes digestives de fonctionner correctement. Ce sont eux qui protègent la graine des agresseurs extérieurs. Ils gardent précieusement la vie qu’elle contient, jusqu’à ce que les conditions optimales soient réunies pour qu’elle puisse s’épanouir.

Le contact de l’eau, c’est le signal pour la graine qu’elle peut se réveiller et donner vie à la plante en créant pour cela tous les minéraux et vitamines dont elle aura besoin pour pousser. Un véritable processus alchimique opère alors…

C’est donc pour se débarrasser de ces inhibiteurs d’enzyme que l’on cuit les graines, ou que l’on choisit de les faire germer pour profiter de tous leurs bienfaits.

Le processus de germination est en fait un processus de pré-digestion, grâce à des enzymes contenues dans la graine qui vont permettre de transformer les nutriments, de les « affiner » pour les rendre plus assimilables.

En effet, lorsque l’on trempe la graine dans l’eau, les protéines vont pouvoir se transformer en acides aminés (petites molécules qui composent les protéines), les lipides en acides gras, et les glucides en sucres simples. Par exemple, les lipides contenus dans l’amande vont se transformer en acides gras simples et en sucres simples. L’amande préalablement trempée sera donc beaucoup moins grasse et plus digeste.

La germination est aussi très intéressante au niveau des protéines, car tous les acides aminés essentiels apparaissent au fur et à mesure de sa croissance ! Par exemple, la lysine va apparaître dans une jeune pousse de blé.

Mais ce n’est pas tout, un grain de blé à l’origine ne contient aucune trace de vitamine C, alors que la jeune pousse en contiendra autant qu’une orange ! Les lentilles verront leur taux de B12 et de fer augmenter considérablement une fois sous leur forme germée.

Les minéraux contenus dans les graines germées ou les jeunes pousses sont très assimilables par le corps car ils sont  transportés par des acides aminés libres. Vous faites ainsi le plein de vitalité, en apportant à votre corps toutes les vitamines et les minéraux dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale.

Petite précision : on parle de jeune pousse dès que les feuilles sont présentes. Avant ce stade, on parlera de graine germée.

MODE D’EMPLOI :

  1. Remplissez le fond de votre bocal de graines ;
  2. Versez-y de l’eau filtrée à moitié ;
  3. Laissez tremper vos graines toute une nuit ;
  4. Le matin, videz le bocal (en gardant la grille !) et rincez deux ou trois fois, avant d’égoutter et de reposer le bocal sur son socle de manière à être inclinée (afin que l’eau ne stagne pas au fond) ;
  5. Matin et soir, rincez vos graines sous l’eau.
  6. En fonction des graines, la germination peut se faire plus ou moins vite. En moyenne, vous pouvez compter 3 jours.
  7. Une fois les graines germées, rincez-les, séchez-les en les étalant sur du papier absorbant, et conservez-les au réfrigérateur dans une boîte, entre deux torchons ou feuilles de sopalin.

Précisions utiles :

– La réfrigération ne tue pas la graine, elle ne fait qu’endormir le processus enzymatique (elle continuera de pousser très doucement).

– J’ai utilisé un bocal prêt-à-l’emploi, mais vous pouvez faire de la récup’ avec un bocal en verre sur un plan incliné stable et de la gaze avec un élastique en guise de grille.

– Il existe aussi d’autres types de germoirs : plats avec une grille ou en terre cuite. Si vous êtes experts en graines germées, vous verrez que certains conviennent mieux que d’autres en fonction des graines. 😉

– Côté consommation : servez-vous une grosse poignée dans votre assiette si vous voulez voir une différence (et pas simplement 4 ou 5 comme dans les restaurants chics !)

Pour celles et ceux qui souhaitent se lancer, essayez l’Alfalfa, le quinoa, le haricot mungo, les lentilles ou le blé (très vitalisant en jus à l’extracteur) par exemple, qui poussent très vite et facilement.

L’avantage de la graine germée est qu’elle est très nourrissante, ce qui en fait une super alliée dans tous les régimes, car vous aurez besoin de manger deux fois moins. 😉


Voilà donc la belle histoire de mon amie la Princesse Graine-Germée ! J’espère qu’elle vous a plu et qu’elle vous aura donné envie d’essayer. N’hésitez pas à commenter ou à me poser des questions, juste sous l’article. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s