Immunité

Le moustique, le marécage et le virus : chronique naturopathique – Episode III

Enfin, voici quelques conseils pour survivre dans ce monde anxiogénisé 🙂

1. Chouchoutez votre système nerveux :

Et d’abord : éteindre la télé, c’est vital !

Pour votre santé physique et mentale, ne pas devenir fou, hypocondriaque, subir une desquamation à force de gel hydro-alcoolique, … il est vital et urgent d’éviter les informations anxiogènes et de se recentrer sur l’essentiel. Vous serez toujours au courant d’une manière ou d’une autre de l’actualité. L’intérêt est de dégager un peu d’espace psychique et émotionnel, pour retrouver du sens et un esprit critique. Peut-être est-il temps aussi de mettre en place un rapport plus sain aux médias, de lire ou d’écouter d’autres points de vue plus indépendants. Temps aussi de clarifier notre rapport à la maladie et à la mort…que de doux échanges en prévision avec son/sa psy 😉

Il est bon de rappeler que les virus existent depuis 3 milliards d’années et nous seulement depuis 300 000 ans. Alors entrer en guerre contre eux me paraît un peu déraisonnable vu sous cet angle. Cela reste une logique très Pasteurienne à laquelle il est bon là encore de confronter d’autres points de vue, comme les excellents travaux d’Antoine Béchamp (datant de 1883 à l’Académie des sciences et consultables ici) et de ses confrères.

Pourquoi ne pas vivre en harmonie avec la nature (et donc les virus) et améliorer notre terrain ? Et se demander pourquoi notre immunité est devenue si faible (= trouver les bons coupables), plutôt que de se satisfaire de cette passivité hydro-alcoolisée et d’attendre d’être sauvé par Big Pharma. Il est temps de se poser les bonnes questions et d’agir !

Recentrons-nous sur l’essentiel : l’Amour, la santé, vos proches, les émotions positives. Attention au piège Netflix et aux films ou séries violentes qui véhiculent la peur et qui ont un impact sur notre psychisme et nos  émotions. La peur vide nos surrénales (ces petites glandes sur nos reins qui sécrètent du cortisol pour s’adapter au stress) et affaiblit notre immunité. Pourquoi ne pas regarder des comédies, des sketches, des films cultes ?

Respirons pour équilibrer et harmoniser nos émotions. Des applications gratuites de cohérence cardiaque comme Kardia ou Respirelax sont parfaites pour démarrer. Le principe c’est de pratiquer une respiration ventrale (le ventre se gonfle à l’inspire et se dégonfle à l’expire) : 3 fois par jour, 6 respirations par minutes, pendant 5 minutes (règle du 365). Et ce, en plaçant l’attention sur le cœur. Vous pouvez poser la main dessus et fermer les yeux. Ce dernier point peut sembler anodin, mais c’est lui qui amplifie les bénéfices de l’exercice. Visualisez votre cœur respirer (même si ce sont les poumons qui ont ce rôle !) et placez-y un sourire ou un sentiment de gratitude pour le remercier d’être en vie chaque jour. La gratitude est le sentiment le plus puissant dont votre cœur spirituel se nourrit.

Apprenons à méditer : prenons quelques minutes chaque jour pour observer nos pensées sans nous y accrocher qu’elles soient agréables ou non. Si vous vous y perdez, recentrez votre attention sur votre souffle ou les sensations de votre corps. Pour démarrer de manière légère je vous conseille l’application Headspace et surtout les petits dessins animés de cette chaine sur Youtube. C’est une approche ludique, à l’anglo-saxonne qui a été mise en place par Andy Puddicombe – dont je vous recommande aussi le livre qui m’avait donné envie de m’y mettre il y a quelques années : « Mon cours de méditation ».

2. Pratiquez une activité physique :

Faites bouger votre corps, sans nécessairement faire du sport avec des objectifs ou des challenges épuisants. Le principal est d’y trouver du plaisir, de manière régulière, sans blesser votre corps.

Si vous avez des enfants, c’est le moment de jouer avec eux et de créer des souvenirs dont ils se rappelleront toute leur vie.

3. Evitez tout ce qui dévitalise et oxyde l’organisme :

Comme les aliments raffinés, transformés, « chimiqués » (avec pesticides et autres), les plats préparés, l’alcool, le tabac et le sucre qui affaiblit la réponse immunitaire (après 5 minutes, 1 cannette de Coca ou 2 cuillères à soupe de Nutella réduisent de 35% les capacités de vos petits soldats que sont vos globules blancs, et ce, pendant plusieurs heures).

Attention aux aliments trop cuits qui ne contiennent plus aucune vitamines et minéraux !

Evitez le micro-ondes qui casse les chaînes de molécules des aliments, ne permettant pas à votre corps de les identifier. Le corps les assimile en tant que toxiques et vous fournissez donc un effort de digestion pour digérer des calories vides (qui n’apportent aucune valeur nutritive).

Préférez les cuissons douces type vapeur, notamment avec le Vitaliseur de Marion ou autre vapocuiseur, et regardez du côté de tous ceux qui prônent une alimentation vivante : Irène Grosjean, Angèle Ferreux-Maeght, Jennifer Hart-Smith, Marie-Sophie L., etc.

4. Les ondes électromagnétiques dévitalisent !

La nuit, pensez à couper votre wifi et mettez vos téléphones en mode avion.

Évitez de téléphoner dans les transports car le téléphone est en recherche active pour passer d’une antenne relais à l’autre.

Évitez les appels avec le téléphone collé à l’oreille (= friture de vos cellules nerveuses en moins d’une minute) et à la place préférez le kit mains libres ou des oreillettes (…filaires !).

Bannissez la tablette ou l’ordinateur sur vos genoux.

Trouvez une autre place pour le téléphone que votre poche de pantalon ou de veste, ou pire : votre soutien-gorge !

Femmes enceintes : attention au téléphone dans le sac à main. Pensez à le mettre en mode avion, car le cerveau de bébé est très sensible aux ondes électromagnétiques.

Si vous restez la journée devant un écran, passez vos mains sous l’eau froide toutes les heures pour éliminer l’accumulation de charges électriques positives dans votre corps.

Enfin, si vous le pouvez, marchez pieds nus au contact de la terre le plus possible pour vous décharger, ou posez les mains sur un arbre (toujours pour créer cette prise de terre qui manque tant aujourd’hui).

(Il y a beaucoup à dire sur le sujet, tant la désinformation et/ou le manque d’informations sont importants. C’est pourquoi j’y ai consacré un article à part entière avec les sources, les études, les documentaires, et les ouvrages de référence.)

5. Détoxifiez votre organisme :

Pourquoi ne pas tester les monodiètes pour une détox en douceur ?

Si vous n’avez pas d’idée pour manger ou pas envie de cuisiner, essayez la compote de pommes pour toute la famille ! Rien de plus simple et de plus rapide : coupez les pommes en morceaux, faites les cuire à la vapeur et en 5 à 10 minutes, c’est prêt !

Monodiète = un seul aliment cru ou cuit (le cru favorise l’apport en vitamines et minéraux et le cuit apportant les fibres, est bénéfique au transit). Uniquement des pommes, à satiété, sans sucre ajouté… bon allez, je vous accorde la cannelle car elle stimule l’immunité et régule la glycémie. 😉

Il est possible de faire d’autres types de monodiètes bien-sûr : riz, pomme de terre, patate douce, raisin (attention très sucré !), pêches, etc.

6. Prenez soin de votre flore intestinale :

Privilégiez les crudités, les graines germées, les légumes verts (de préférence ceux à feuilles vert foncé), les jus de légumes, et faites une cure de probiotiques si vous vous sentez patraque.

7. Buvez une eau de qualité

Notre corps étant composé à 75% d’eau en moyenne, il est important de boire suffisamment, mais surtout une eau faiblement minéralisée de type Lauretana, MontCalm, Mont Roucous, Rosée de la Reine. Si vous ne trouvez pas ces eaux, alors choisissez l’eau de source la moins riche en minéraux et nitrates. Car contrairement à ce qui est dit dans les pubs, les minéraux contenus dans l’eau ne sont que très peu assimilables par l’organisme. Nous tirons les minéraux dont nous avons besoin des végétaux et non des roches minérales. Si c’était le cas nous sucerions des pierres !

Pour celles et ceux qui n’aiment pas les bouteilles en plastiques, il existe aujourd’hui de nombreux systèmes de filtration de l’eau du robinet :

Boire une eau faiblement minéralisée permet à notre corps d’éliminer ses déchets. Or si elle est déjà chargée de minéraux, elle va « apporter » des éléments au corps et n’aura pas la capacité « d’emporter » ce qui doit l’être. Ces minéraux finiront à la longue par encrasser vos reins et les fatiguer.

Petit  plus n°1 : dynamisez votre eau de boisson pour augmenter ses qualités vibratoires en y ajoutant quelques gouttes d’eau florale (1 à 2 cuillères à café dans une bouteille d’1,5L) : fleur d’oranger, lavande…. Ou en plaçant un petit papier sous votre carafe avec des mots tels que : Amour, Joie, Paix, Lumière, Santé, afin de réinformer l’eau. Je vous invite à visionner le documentaire « On a retrouvé la mémoire de l’eau » avec le professeur Luc Montagnier ou encore de prendre connaissance des travaux du professeur Masaru Emoto et de ses magnifiques photos de cristallisation.

Petit plus n°2 : buvez chaud ! Un classique dans la médecine chinoise, qui permet d’entretenir le feu digestif et évite ainsi au corps de perdre de l’énergie inutilement. Si vous ne le faites pas déjà, je vous invite à boire un grand verre d’eau tiède chaque matin à jeun avant de prendre votre petit déjeuner.

8. Prenez des bains

Si vous avez la chance d’avoir une baignoire, prenez des bains en y ajoutant des sels marins avec des huiles essentielles anti-virales (20 à 40 gouttes pour un adulte à diluer dans un produit support appelé « base pour bain » avant de les mettre dans l’eau) : Ravintsara (Madagascar), Saro, Pin Laricio, Hysope des montagnes, Eucalyptus Radiata, Niaouli, Myrte Rouge, …

9. Diffusez et utilisez des huiles essentielles

Si vous disposez d’un diffuseur (pas dans un brule-parfum avec bougie !) : versez-y entre 10 et 20 gouttes d’huiles essentielles.

Ou sinon quelques gouttes sur un support poreux (type mouchoir, coquillage ou pigne de pin).  Idéalement des huiles de pin, sapin, citron, pamplemousse, niaouli, mandarine, petit grain…qui sont oxygénantes et antiseptiques.

Vous pouvez aussi les ajouter à vos produits ménagers ou gel douche (quelques gouttes suffisent).

 10. Faites votre propre gel hydro alcoolique :

Pour un flacon de 100 ml :

– Alcool à 70° (1 cuillère à soupe)

– gel d’aloe vera ou de silice (¾ du contenant)

– amande douce (¼ du contenant)

– 60 gouttes d’huiles essentielles au choix (une seule ou en synergie) : Niaouli, Tea tree, Laurier noble, Ravintsara (ou Saro si Ravintsara épuisé)

=> Vous verrez : il sent bon et n’assèche pas les mains, tout en étant efficace avec des huiles essentielles aux propriétés anti-virales à large spectre !

11. Reminéralisez-vous !

Faites une cure de magnésium (sous forme de glycérophosphate ou de bisglycinate, et toujours associé à de la vitamine B6 pour une assimilation optimale et éviter les maux de ventre).

12. Boostez votre immunité

En prenant des compléments de multi-vitamines, minéraux, anti-oxydants : Zinc, Cuivre, vitamines A,C,E, resveratrol, etc.

Ou une cure de propolis, de lait d’ânesse, de pollen frais (se trouve dans certains magasins bio disposant de congélateurs. Le pollen sec ne contient quasiment plus de molécules actives !) ou d’échinacée.

En parallèle pensez aussi à prendre suffisamment de vitamine C (en période de contagion : 2 à 4g par jour à répartir sur la journée !).

Et de la vitamine D – celle de chez D. Plantes par exemple en magasin bio : 3 à 5 gouttes par jour (soit jusqu’à 5000 UI/jour, sauf si calculs rénaux) tant que vous ne vous exposez pas à un soleil estival.

N’hésitez pas à alterner les prises un jour sur deux par exemple (1 jour propolis et le lendemain le complexe multi-vitamines) et à les répartir le matin et le midi par exemple, histoire de ne pas avoir l’impression de se gaver de gélules !

13. Adonnez-vous à des lectures qui élèvent la conscience et nourrissent l’âme

Parmi mes préférées et les plus adaptées au contexte :

– Dialogues avec l’Ange,

– Le placébo c’est vous (Joe Dispenza),

– La clé de votre énergie : 22 protocoles pour vous libérer émotionnellement (Natacha Calestrémé),

– L’Alchimiste (Paolo Coelho),

– Les 4 accords Toltèques (Don Miguel Ruiz),

– Respire tout simplement (Dan Brulé),

– La sérénité de l’instant (et tous les livres de Thich Nhat Han),

– Le pouvoir du moment présent (Eckhart Tolle),

– Le corps quantique (et tous les livres de Deepak Chopra),

– L’Evangile selon Pilate ou La part de l’autre (d’Eric-Emmanuel Schmidt),

– les BD d’Art Mella dont « Emotions : enquête et mode d’emploi » ou « friandises philosophiques », etc.

Moralité : moustique : 0 – Conscience : 1undefined

2 réflexions au sujet de “Le moustique, le marécage et le virus : chronique naturopathique – Episode III”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s